Tous les clubs devront quitter l'Athénée

Article de Vers l'Avenir du jeudi 30 mars 2017.

Tous les clubs devront quitter l’athénée à la rentrée

La décision de la préfète concerne les locaux du secondaire mais aussi de maternelle et primaire.
La décision de la préfète concerne les locaux du secondaire mais aussi de maternelle et primaire.-EdA — 301834971271

Il n’y a pas que la Volte, l’emblématique club de gym, qui doit quitter les locaux de l’athénée. Toutes les associations sont priées de faire place.

L’Athénée royal de Hannut veut faire de la place et se recentrer sur ses propres activités. C’est ainsi que dernièrement nous avons appris que la Volte allait devoir quitter les lieux (lire notre édition de mardi). Et ce n’est pas rien. Car le club de gymnastique vieux de près de 50 ans et fort d’une centaine d’adhérents est une institution à Hannut. Aussi, les autorités communales mettent tout en œuvre pour tenter de trouver une solution à défaut de faire revenir la préfète de l’athénée sur sa décision.

Dans notre édition de mardi, Lara Spyrou, la préfète faisant fonction, refusait de commenter sa décision en se retranchant derrière son devoir de réserve. Mais du côté de l’association des parents d’élèves de l’athénée, on se veut plus prolixe en affirmant soutenir la décision de la préfète. «C’est une décision qui ne concerne pas que la Volte, détaille Yves Brants, le président de l’association de parents. Mais bien tous les groupes qui louent les locaux de l’athénée que ce soit pour la section secondaire que primaire: le club de gym, le club de danse et celui de zumba. Et cela vaut aussi pour les associations qui louent de temps en temps le réfectoire de l’école.»

Manque de place

Pour Yves Brants, le choix de la préfète s’explique par deux facteurs: les frais d’utilisation qui sont en augmentation. «On doit chauffer pour les clubs et pour le réfectoire, il faut mettre du personnel de cuisine à disposition, il y a de l’alcool qui rentre dans l’école… Puis après il faut encore ranger, nettoyer…»

Mais l’autre facteur qui est même prépondérant, c’est qu’avec l’augmentation du nombre d’élèves, l’école manque de place. «D’autant qu’avec la Volte, il y a pas mal de matériel encombrant qui est stocké et qui prend de la place, poursuit Yves Brants. Des barres parallèles, des poutres… Et c’est du matériel que l’école ne peut même pas utiliser pour ses cours étant donné qu’il n’est plus utilisé pour les programmes scolaires.»

Notons cependant que les différents clubs ont un peu de temps pour se retourner puisque c’est pour la prochaine rentrée scolaire qu’ils doivent faire place nette.